Célébrer la fête de l'Est, équinoxe de printemps du 21 Mars

Les huit fêtes de la roue

L’archéoastronomie (1) nous a permit de découvrir que les lieux importants de l’histoire de l’humanité furent construits et orientés selon les astres (Lune, Soleil, Constellations), et liés à des dates précises de l’année. Nombre de mégalithes (dolmen, alignements de menhirs, cercles de pierres) présentent en effet une orientation liée aux solstices ou aux équinoxes solaires.

 

Ainsi on sait, par l’observation de certains sites, que huit fêtes incontournables étaient autrefois célébrées. L’année commençait le 1er Novembre, et était ainsi rythmée toutes les six semaines environ (1 mois et demi). Quatre fêtes liées aux cycles des saisons, étaient marquées par les phénomènes de la course annuelle du soleil. Quatre fêtes liées aux rythmes agraires, célébrant la nature et la fécondité, étaient symbolisées par différentes divinités anciennes dont la Déesse-Terre-Mère Gaia (2) qui y tenait une place centrale. Ces fêtes, associées aux rythmes naturels de la course solaire, permettaient également de cheminer, en terme d’évolution personnelle et collective, grâce à des rythmes de passages importants. Elles étaient si profondément imprimées dans la conscience humaine que la nouvelle religion du christianisme ne pût les éradiquer complètement, et elle fut contrainte d’intégrer dans son calendrier ces dates clefs à son propre symbolisme.

 

Notre vie moderne, coupée de l’environnement et des rythmes naturels, nous amène par nécessité vitale à un besoin de reconnexion. C’est pourquoi ces fêtes peuvent être une façon simple de nous réharmoniser avec la nature, de renouer le lien entre le Ciel et la Terre, de retrouver l’essence profonde et énergétique de ces moments clefs de l’année. En faisant cela, nous participons aussi à la réhabilitation de Gaia dans la conscience collective, en rendant à la Déesse-Terre sa place originelle, un organisme vivant dont nous sommes tous interdépendants.

 

Il est possible de célébrer énergétiquement ces dates par le Gaia Balancing & Reconnecting. Alors suivons le guide pour la fête qui s’approche...

 

La fête de l’Est – 21 Mars

L'équinoxe correspond à moment de l'année où le soleil se trouve au zénith à l'équateur terrestre, la terre se trouve alors à angle droit (en prenant les pôles) avec les rayons du soleil. Le jour et la nuit ont alors la même durée. L’équinoxe a lieu deux fois dans l’année, hiver et printemps.

 

L’équinoxe de printemps est spécifiquement la porte par laquelle nous laissons derrière nous les ténèbres et nous allons vers la lumière. Quelque chose doit mourir pour pouvoir renaître. Après cette date la lumière prendra une importance plus grande que la nuit. Nous sommes invités à franchir cette porte pour accueillir l’énergie nouvelle qui se présente. Nous vivons notre propre résurrection avec la terre et tous ses êtres vivants, poussés par le besoin d’aller vers l’extérieur, en offrande aux esprits de vie qui se mettent en mouvement, incités à sortir de la nuit en sortant de notre maison et redevenir actifs. Après la période d’hiver d’intériorisation et de retour sur nous-même, nous allons donc nous ouvrir à nouveau au monde, à la découverte sans peur de l’inconnu qui est devant nous, à l’apprentissage. C’est pourquoi l’équinoxe est un symbole de renouvellement, de renaissance, de vitalité nouvelle, de joie d’accueillir le « nouveau » dans notre vie.

 

Traditionnellement, c’est la fête de la période d’ensemencement, on y sonne les cloches pour provoquer le réveil de la nature et on fait offrande d’oeufs à la Déesse-Terre pour sa fertilité. C’est donc le temps de semer de nouveaux projets, d’apprendre de nouvelles choses, de recevoir de nouvelles inspirations, de se rendre disponibles à de nouvelles rencontres.

 

De façon générale, le jour de l’équinoxe (et/ou les jours suivants), il peut être important d’engager un nouvel élan :

- Sortir de chez soi, faire randonnée

- Faire les semis du jardin

- Planifier un nouveau projet, ou réactiver fortement ce jour là un projet à coeur

- Changer ses habitudes, essayer une ou plusieurs nouvelles choses

- Prendre un autre parcours dans sa journée

- S'engager dans un nouvel apprentissage

- Etc.

  •  Symbolisme de l’équinoxe de printemps : Arrivée du printemps, nouvel équilibre, début de la période lumineuse, lumière du jour naissant à l’Est, victoire définitive de la lumière solaire sur les ténèbres de l’hiver.
  • Temps agraire : période des semis
  • Rituels traditionnels : On sonne les cloches pour faire partir les ténèbres et provoquer le réveil de la nature, on fait offrande d’oeufs à la terre - déesse de la fertilité.
  • Mots clefs : Révélation, Réceptivité, Apprentissage, Renouveau, Ouverture à l’inconnu
  • Elément : Air (Bois en Médecine Chinoise)
  • Divinité associée : Le retour de la déesse de la fertilité Ostara (Ost - Est)
  • Fête chrétienne greffée : Pâques (l’agneau étendard de la victoire)
  • Mouvement énergétique : L’éclosion des bourgeons, la floraison, le mouvement énergétique d’expansion.

 

La pratique de la fête de l’Est

Quand et comment célébrer cette fête ? L'équinoxe de printemps 2019 aura lieu le 20 Mars à 22h58, mais comme elle est liée à la lumière nouvelle, nous la fêterons au soleil levant du 21 Mars. Je vous propose pour cela une « Méditation Gaia Balancing & Reconnecting » pour ce passage, de préférence au soleil levant et dans la nature. S’il est possible pour vous d'être pieds nus sur la terre ce sera encore mieux.

 

La première étape consiste à vous laisser attirer sur un point du paysage qui sera nouveau pour vous, sur lequel vous vous sentez bien et qui rayonne une énergie printanière. Les élèves et praticiens GBR pourront déterminer un point de réseau solaire (en résonance avec le plexus) par leur ressenti énergétique.

 

Après quelques instants, pendant lesquels vous recentrerez votre attention sur votre corps, et le laisserez se poser debout dans une neutralité équilibrée, regardez l’horizon et le soleil qui y apparait.

 

Exercez-vous à sentir (sans modifier votre regard) ce qui se passe devant vous, puis sur les côtés, puis derrière vous, et ce sur le haut comme sur le bas de votre corps. Cela aura pour résultat d’ouvrir votre « chant de vision » à 360°.

 

Puis toujours face au soleil levant, ouvrez les bras, et laissez la respiration se faire dans le plexus solaire afin d’ouvrir ce centre aux rayons lumineux. A chaque expir, visualisez une chose que vous laissez partir de votre vie, descendre par vos pieds jusque dans la terre. A chaque inspir laissez entrer le monde nouveau en vous par toutes les ouvertures de votre tête, et envahir chacune des cellules de votre corps.

 

Je dépose maintenant mes énergies usées, et les laisse recycler par la Terre.

J'accueille avec sérénité l'inconnu de la lumière du renouveau et je la laisse amplement entrer en moi.

Aujourd’hui, une seule rencontre, un seul nouveau pas, une seule nouvelle idée, peut radicalement changer ma vie en l’emmenant vers une dimension de mon être que je ne soupçonnais même pas.

 

Je demande d’avoir une vision quotidienne, pour qu’on m’indique le prochain pas qu’il me faut franchir.

 


Article proposé par François Merinis

 

Notes

(1) Partant du constat que l’homme ancien élaborait ses lieux en les organisant par rapport à la course du soleil et de repères temporels dans le ciel, l’archéoastronomie est la science étudiant l’archéologie à la lumière des phénomènes des astres.

(2) La Déesse-Terre ou Déesse-Mère a porté de nombreux noms selon les peuples et traditions. Les grecs la nommaient Gaia.

Écrire commentaire

Commentaires: 0