Purifier notre lieu de vie en ces temps d'épidémie

La traversée planétaire que nous vivons confine l’être humain dans son lieu de vie, son intérieur. L’habitat est comme une troisième peau (après la peau du corps, et la peau vestimentaire), et l’espace qu’elle contient a besoin d’être suffisamment sain pour donner à notre corps la capacité de se régénérer. Nous savons combien il est important de ne pas introduire la transmission du virus au sein de notre lieu de vie. Et pour cela les nombreux petits gestes barrières sont utiles. Mais comment faire pour que cet espace intérieur soit suffisamment régénérant ? Alors voici cinq points essentiels à appliquer dans notre lieu de vie, basés sur la purification par les éléments.

 

1. AIR : aérer par le vent, balayer et chanter

La première étape sera d’ouvrir grand nos fenêtres dès le lever du jour, afin que les vents alliés aux sauges balayent et aspirent les impuretés. Et avec les températures clémentes, nous pourrons laisser ouvert toute la journée. Nettoyer notre intérieur permettra de soutenir l’élément Air dans son action régénératrice. Mais n’oubliez pas aussi de respirer, et quoi de plus génial que de chanter des mantras, des prières, ou mêmes des « tubes », dans notre lieu de vie pour le faire résonner, le vitaliser, l’élever en fréquence en réveillant tous ses coins et recoins.

 

2. EAU : laver à grande eau, boire une eau pure et sensuelle

La seconde étape nous invite à utiliser l’Eau autant que possible. D’abord en se lavant après chaque sortie et avant de réintégrer notre lieu, mais aussi en lavant nos espaces de vie à grande eau. Car l’eau emporte, plus qu’elle n’apporte. Et elle emportera ce qui n’est plus bénéfique, ce qui est usé. Buvons donc également une eau hautement résistive et faiblement minéralisée ; c’est-à-dire une eau capable d’emporter nos énergies viciées du corps, et le remettre en mouvement dans une sensualité animale. Deux passages dans une simple carafe filtrante suffiront à éliminer les minéraux en trop et inassimilables par les reins.

 

3. TERRE : ancrer par le sel, se remettre en contact avec la Terre-Mère

La troisième étape est celle de l’ancrage. Car un lieu trop cosmique, trop spirituel, n’aura pas la capacité d’agir sur la régénération de nos cellules et de soutenir notre système immunitaire. Notre corps est matière et a besoin des électrons du sol pour se rééquilibrer, fertiliser nos graines de vie suite aux crues des eaux. Posons des bols de gros sel aux quatre coins du lieu, et laissons passer trois nuits avant de le redonner à la terre. Et profitons de cela pour marcher pied nu dans la nature, nous coucher sur le sol, faire des « tree-hugs » - gros calins aux arbres.

 

4. FEU : purifier par la lumière, maintenir la flamme de conscience

La quatrième étape sera celle des guerriers de lumière. Maintenir dans le lieu une lumière constante est l’épreuve ultime. Allumez des bougies, de préférence des neuvaines qui restent allumées neuf jours ; temps nécessaire à la lumière pour faire du neuf dans toutes les sphères et tous les plans du lieu. Laissez entrer le soleil qui transmutera de lui-même les corpuscules indésirables. Dégageons les éléments occultants, et ouvrons l’espace de notre conscience à 360°. Regardons l’horizon, le plus loin possible.

 

5. AETHER : se relier à la confiance !

La cinquième étape sera alchimique. Ayant fait entrer un air nouveau, laissé l’eau emporter le vicié, retrouvé nos racines naturelles, transmuté les ombres par la lumière, nous allons maintenant affirmer que la peur n’est pas un obstacle pour avancer. Tout au plus un tremblement qui nous traverse. Alors vous allez maintenant vous laisser magnétiser par le « Point Or » de votre lieu de vie. C’est comme un point central, évident, qui vous vitalise, et je sais que vous le trouverez intuitivement. Et, sur ce point, en continuant de respirer, en laissant faire les flux dans le corps, en posant bien les deux pieds au sol, en ouvrant notre esprit vers le ciel, nous laisserons une intention descendre du sommet de notre tête jusque dans la terre : que la paix, la joie et la vie soient maintenant au sein de ma maison !

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Verger (lundi, 13 avril 2020 10:14)

    MERCI François pour ces 5 points.
    A Marseille, aujourd'hui, l'eau du ciel va tomber.
    Super.
    Un peu de fraicheur humide !
    A bientôt.
    Prend soin de toi.
    Bise de Massilia.
    Carol

  • #2

    Claude B. (mardi, 14 avril 2020 16:16)

    Confinés dans le Trièves, la première chose que nous avions décidé de faire, avant de te lire, c'est un nettoyage complet de chaque pièce, du sol au plafond et dans chaque meuble, et de tailler correctement le buisson de sauge au coin de la maison : aujourd'hui, le vent nous emporte son parfum. on n'a pas travaillé pour rien!
    Nous allons continuer ton programme de régénération et de purification des lieux.
    Merci de penser à nous tous tes élèves.

    Amicalement